mulem
stupa1
yaks

L’association humanitaire Népal Évolution fondée en février 2016, n’a pas de but lucratif. Cette ONG (organisme non gouvernemental) agit en complémentarité du travail humanitaire habituel au Népal qui se limite à la santé (construction d’hôpitaux) et à l’éducation (construction d’écoles et aide aux orphelins), ainsi qu’à la reconstruction dans les zones ravagées par les séismes 2015.

L’association développe un concept de diversification des cultures agricoles et pose des yeux de paysan sur le Népal.
En 2015, un voyage exploratoire dans le district du Dolpo a été effectué. Une distribution a eu lieu dans 3 villages situés à plus de 3000 mètres, des semences de seigle valaisan et de quinoa des hauts plateaux péruviens. Ces 2 végétaux viendront côtoyer les traditionnelles cultures d’orge et donc d’offrir une alimentation plus diversifiée aux habitants de ces régions de haute altitude. D’autres projets liés à l’alimentation tels que l’élevage de truites, de nouvelles variétés de pommes et d’abricots et l’introduction de nouvelles espèces telles que poires, châtaignes et noisettes, sont à l’étude. Une nourriture plus diversifi ée apporte plus de plaisir et d’équilibre alimentaire et contribue à une meilleure santé tout en augmentant la bio-diversité des plantes cultivées. Dans les montagnes himalayennes, les peuples d’altitude consomment produits laitiers et parfois de la viande, mais surtout l’orge, la pomme-de-terre et une sorte d’épinard, le riz étant acheté aux altitudes plus basses.Par la paysannerie, on touche facilement ces habitants qui sont à 95 % paysans-éleveurs. Avec le seigle, il est possible de confectionner des galettes. Avec le quinoa, riche en protéines, on a une alternative au riz et/ou un nouvel ingrédient du plat national qu’est le Dalbath, composé de riz, de lentilles et de légumes en curry.

Notre but essentiel est d’aider ces populations à diversifier leur alimentation en utilisant au mieux les ressources locales. Népal Évolution a pour objectif de visiter tout les villages au-dessus de 3000 mètres au Népal, avant d’envisager le même travail en d’autres pays himalayens. Nous sommes également prêts à collaborer avec d’autres ONG népalaises et étrangères.

 

Népal Évolution compte 3 parrains très connus. Il s’agit de:

Lama Namkha Rinpoché RigdzinLama Namkha Rinpoché Rigdzin, secrétaire du Dalaï-Lama pour la Suisse, est tibétain et installé en Suisse. Il est connu des populations d’altitude au Népal qui pratiquent le bouddhisme tibétain, avec lesquelles il conserve le contact.
Son centre est basé à Lausanne et il organise des retraites en Valais.


Philippe RochPhilippe Roch, docteur en biochimie, ancien directeur du WWF Suisse puis secrétaire d’État à l’Environnement pendant 13 ans, est une référence internationale en matière d’écologie.Toujours prêt à prendre la défense de la nature et
de l’environnement, il se consacre aujourd’hui à l’étude et à la promotion des valeurs morales et spirituelles capables de rétablir une relation harmonieuse entre l’humanité et la nature.

Jean-Marc RichardJean-Marc Richard, animateur radio et télé, est bien connu en Suisse. Il oeuvre quotidiennement à aider avec effi cacité toutes associations ou ONG travaillant à améliorer le sort des plus démunis et des peuples en souffrance.
Sa voix et son visage ne laisse pas indifférent les gens qui l’adorent.

Ces 3 personnalités apportent leur soutien moral et leur caution ainsi que leur expérience à Népal Evolution qui
vient bouleverser certaines habitudes comme l’ont fait autrefois certains végétaux originaires d’ Amérique du Sud tels que la patate, le maïs, le café, la tomate ou le tabac.


Bernard Rappaz est le fondateur de Népal Evolution. Nous l’avons connu comme pionnier de l’énergie éolienne et solaire dans le canton du Valais, également comme le premier agriculteur bio de ce canton et le pionnier de l’arboriculture bio-dynamique en Suisse Romande ainsi que celui du chanvre suisse. Pour en savoir plus sur sa vie, ses actions et ses motivations, nous vous recommandons de lire son livre autobiographique écrit en prison et intitulé « Pionnier » paru aux Editions Favre et disponible chez lui ou en librairie.

 

 

 

IBAN: CH63 0900 0000 1447 9333 7

CCP 14-479333-7

TWINT  079 137 42 04

Qui est en ligne

Nous avons 470 invités et aucun membre en ligne