mulem
stupa1
yaks

Bonjour,

Vous êtes si nombreux à m'avoir soutenu quand j'étais derrière les barreaux, que je ne peux pas écrire à chacun d'entre-vous.... malgré une grande envie.

Ce message s'adresse aussi à des connaissances et autres amis, grâce à cette lettre collective.

Ainsi, voici de mes fraîches nouvelles :

Lorsque je suis arrivé à la moitié de ma peine, j'ai eu la « chance » d'obtenir et de bénéficier du système de la semi -liberté Ce qui devient de plus en plus rare avec le monde carcéral d'aujourd'hui devenu si répressif que les prisonniers ne peuvent plus bénéficier du système mis en place par nos aïeux : semi-liberté et conditionnelle pour le dernier tiers de la peine).

Au mois de mai, je termine ma conditionnelle et je me retrouverai enfin dans la peau d'un citoyen libre ! Comme j'ai subi une féroce répression financière, j'ai donc perdu ma ferme Oasis et mon travail d'agriculteur bio. J'en ai donc profité pour quitter la plaine du Rhône et m'installer à 1000 mètres en ce village typique d'Isérables. De mon balcon, je peux contempler le smog qui recouvre souvent la plaine valaisanne....

J'ai stoppé mes activités chanvrières tout en observant la situation et son évolution en Suisse et dans le monde. En prison, j'ai écrit mon premier livre intitulé « Pionnier » paru aux Editions Favre de Lausanne ( je peux le poster).Une version allemande devrait voire le jour à l'occasion de la foire nationale du chanvre, la Canna Trade 2016. Je demeure disponible pour des débats et autres conférences sur ce sujet.Le combat pour un chanvre libre demeure une juste cause et la Suisse devra tôt ou tard réglementer ce marché.

En attendant, je me tourne vers une autre mission : le Népal, pays que j'ai visité cinq fois depuis 1995. Ce pays himalayen m'a touché en plein coeur et je suis passé du rêve à la réalisation.L'envie d'y créer quelque chose de durable s'est concrétisée à travers la constitution d'une ONG.Je m'y suis rendu en 2015, entre les 2 séismes,et, j'ai pu y effectuer un voyage exceptionnel dans le district du Dolpo. Là, j'ai transmis des semences de seigle valaisan et de quinoa péruvienne offertes par les Stations de Recherches Agronomiques de Changins.

Vous l'aurez compris, mon âme de paysan s'est réveillée et manifestée....car je suis persuadé qu'avec peu de moyens on peut contribuer à ce que les peuples d'altitude himalayens puissent vivre un peu mieux avec une diversification des cultures et donc de la nourriture.C'est un pas vers plus de santé et de bonheur.

J'ai donc créé une association intitulée Népal-Evolution. Le flyer ci-joint vous en apprendra un peu plus. Notre premier comité est composé de François-Philippe Devenoge, agrobiologiste vaudois et ex-vice président de Bio-suisse, de Yann Châtelain ingénieur en agro-alimentaire et de moi-même.

Je vous invite donc cordialement à devenir membre de Népal-Evolution et de soutenir notre travail.Prochainement, je vais retourner sur place afin de collecter les premières semences obtenues et les diffuser en de nouveaux villages.Si un groupe me le demande, je me déplacerai volontiers afin d'y donner une conférence et de projeter des clichés.

Merci de m'avoir lu et soutenu. Votre solidarité m'a nourri lors de mes diverses grèves de la faim et de la soif.Elle peut encore aider à oeuvrer pour un monde meilleur !

Chaleureuses salutations avec tous mes voeux de paix, force et joie

Bernard Rappaz

 

 

IBAN: CH63 0900 0000 1447 9333 7

CCP 14-479333-7

TWINT  079 137 42 04

Qui est en ligne

Nous avons 612 invités et aucun membre en ligne